Vagabond explore le catalogue Kana : Gintama

Grâce a des moyens secrets et inavouables, j’ai réussi à me faufiler dans le stock d’un de mes éditeurs préférés : Kana!

J’ai donc accès a leur immense catalogue !

Comme je suis un gars réglo, je me contente de lire tout ce que je peux et je leur laisse même un petit billet en guise de remerciement ^^ Et j’ai commencé par un titre injustement méconnu de leur catalogue : Gintama !

20161125_195012.jpg

Ca raconte quoi ?

gintama-tome-1.jpgDurant l’ère Edo (+-1600 à 1858), le Japon est envahi par des extra-terrestres appelés Amanto.

Grâce à leurs avancées technologiques et leurs armes plus performantes, ils parviennent à vaincre les samouraïs après de longs combats… Après cette victoire des Amanto, le Japon subit une futurisation radicale…Forts de leur victoire les envahisseurs vont imposer leurs lois : tout samouraï devra se défaire de son sabre sous peine de graves sanctions. C’en est fini de la voie du Bushido !

Voilà le contexte de base est en place, maintenant passons au cœur de l’histoire :

Dans Gintama, on ne suit pas un héros à la reconquête du Japon mais  les aventures d’un trio de bons à rien, composé de Sakata Gintoki, un ancien samouraï flemmard, accro au parfait au chocolat et au Shônen Jump, Shimura Shinpachi, un apprenti samouraï binoclard, et Kagura, une jeune goinfre dotée d’une force surhumaine.  Ces trois individus (rapidement rejoint par Sadaharu un « chien »), tous plus atteints mentalement les uns que les autres, vont former le trio des Yorozuya (hommes à tout faire). Ils accepteront n’importe quel travail du moment qu’ils y gagnent quelque chose!

*Notons que la trame de base est inspirés de faits réels, il suffit de remplacer le terme Amanto par Occidentaux ^^

Gintama (2).png

Verdict

Ahem… Cher lecteur de ce billet, je vais m’adresser à toi de manière un peu familière alors ne m’en tient pas rigueur… Reprenons :

Toi ! Oui toi !

Tu aimes l’humour un brin pipi-caca, les situations WTF (mais totalement WTF), les combats de folies, les histoires courtes et bien menées et les samouraïs ? Si en plus il y a des références et des parodies tirées de pleins de Manga, de films ou de jeux vidéo cultes tu serais carrément aux anges ?

Alors Gintama est fait pour toi !

Car oui, autant te prévenir, Gintama est aux antipodes de tous ce que tu as déjà lu !

Ici pas d’histoires à rallonge qui s’étalent sur 7-8 tomes, de persos tout beaux, tout lisses, ou de happy end à 2 balles. Gintama c’est du bonheur en livre, avec de l’action et de l’humour en veux-tu, en voilà !

Rien que le titre des chapitres annonce la couleur :

  • Quelqu’un qui a les cheveux naturellement ondulés ne peut être mauvais.
  • Même si tu n’es pas ivre, fais semblant de l’être pour dire à ton chef ses quatre vérités.
  • Quand on se bagarre, faut y aller à fond !
gintama-1
Notre trio de bons à rien

Et je ne parle pas des mots de l’auteur (qui se représente tel un gorille), sur le rabat des jaquettes ou entre les chapitres qui sont généralement un festival du grand n’importe quoi et de mauvaise foi^^

Je te vois venir : « Wai peut être, mais moi j’aime pas les gags manga »

Mais Gintama ce n’est pas (que) un gag manga ! Et c’est ça une des plus grandes qualités de Gintama, il oscille entre pleins de genres allant de l’action pure, au gag, en passant par des chapitres plus introspectif sur le passé des personnages, bref il est quasiment inclassable !

Malgré certains anachronismes, la toile de fond de l’intrigue : la situation du Japon durant l’ère Edo et l’ouverture du pays aux étrangers est relativement bien respecté. On y retrouve tous les éléments de cette période trouble comme le Shinsengumi*, le Bakufu* ou l’interdiction du port du sabre*… Et il est régulièrement fait références à des figures historiques ayant réellement existé. Même si quelques libertés historiques sont prises.

Les pages de Gintama sont peuplés d’une foultitude de personnages tous plus barré les uns que les autres ! Outres les 3 protagonistes principaux, les membres du Shinsengumi ou la logeuse de Gintoki, il faudra compter avec les Amanto, des clans de ninja et/ou mafieux, des racailles, des gars issus du passé de Gintoki  et même des gens biens… Et tous ces personnages contribuent à la richesse du titre.

Gintama.jpeg

Et si en plus de tout ça, derrière l’action, l’humour et les situations WTF, l’auteur arrive à faire passer un message, principalement  axé sur le manque d’égalité sociale en se servant de son manga, que demander de plus?

Tu ne me crois pas ? Comment t’aurais pu passer à coté d’un si bon titre ? Tu veux des preuves ? Okay !

Au Japon, durant l’année 2009, le manga s’est vendu à 2 700 000 exemplaires occupant ainsi la 5e place après One Piece, Naruto, Bleach et Fullmetal Alchemist (dans cet ordre). Le tirage total des 45 premiers tomes s’élèvent à plus de 44 millions d’exemplaires. C’est à ce jour la 15e série la plus vendue du magazine Weekly Shōnen Jump depuis sa création en 1968. Et en 2014 le tome 57 de Gintama s’est classé 4e meilleure vente de l’année (tout éditeurs confondus)…

Ca te suffit pas ? Vraiment ?

Et si je rajoute qu’en novembre 2014 les lecteurs japonais du magazine Da Vinci ont élu Gintama 3e meilleur manga de tous les temps (paru dans le magazine Weekly Shōnen Jump), juste derrière Dragon Ball et One Piece. C’est pas du pipi de chat ça, hein !

Et je ne compte pas les produits dérivés comme l’anime (diffusé sur Crunchyroll) les jeux vidéo, les goodies, les figurines, les light-Novel, etc… Preuve pour certains du succès d’une série. D’ailleurs le dernier film tiré de Gintama nommé Gintama Kanketsu-hen : Yorozuya yo Eien Nare, sorti le 6 juillet 2013 a généré 281,8 millions de yens (+-2 millions d’€) de bénéfice en seulement 2 jours !

Tous ces chiffres ont fini de te convaincre, non ? En plus, à un tel niveau, les Japonais ne peuvent pas se tromper ^^

gintama-4
Heu…

Avec plus de 65 tomes parus au Japon, Gintama est clairement un manga qui s’inscrit dans la durée (encore une preuve de son succès).

Et plus de la moitié sont déjà paru chez nous (40 tomes) et comme ce n’est pas un manga contenant des histoires s’étalant sur plusieurs tomes pas de risque de frôler l’indigestion^^. Généralement les histoires se déroulent en 2-3 ou 4 chapitres (parfois moins, parfois plus). Seuls quelques arcs s’étalent sur 2 tomes (3 maximum). On n’est pas ici dans une série ou l’intrigue se suit vraiment, il est parfaitement possible de picorer 2-3 chapitres de ci-de là, sans perdre le fil conducteur. Gintama c’est un shônen original, dynamique et totalement WTF mais c’est aussi le summum de l’humour pipi-caca et du grand n’importe quoi assumé, tout en restant cohérent, dynamique et surtout addictif ^^

Alors ? Ces quelques lignes t’on convaincu de te précipiter sur Gintama, avoue. En plus il se murmure de sources bien informées que le manga attaque son arc final au Japon, ce serait c** de passer à coté.

Gintama, un titre que tu dois découvrir (ou redécouvrir) d’urgence !

Gintama (3).jpg

Le trailer : https://youtu.be/uwYLGMi8A08

Gintama © 2003 Hideaki Sorachi SHUEISHA (publié chez Kana)

* Google est ton ami ^^

Sources: Kana et Google

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s