Kingdom [Manga de Yasuhisa Hara]

Kingdom, sans doute la licence la plus réclamée par les lecteurs de ces dernières années. Mais avec plus de 50 tomes au compteur, aucun éditeur voulait prendre le pari… Seul Meian a osé relever le défi.

2706Ca raconte quoi ?

Dans la Chine de l’époque des Royaumes Combattants qui va du Ve siècle av. J.-C. jusqu’à l’unification des royaumes chinois par la dynastie Qin en 221 av. J.-C), on suit le jeune Shin dans son chemin vers l’accomplissement de son rêve : devenir un Grand Général. Shin est originaire de l’état de Qin, en proie à de nombreux soubresauts aussi bien à l’intérieur du royaume qu’à l’extérieur. À travers l’histoire de Shin, on suit aussi notamment l’histoire de Ei Sei, l’homme qui sera par la suite connu sous le nom de Qin Shi Huang, unificateur de la Chine.

Verdict :

Petite mise en situation :

Kingdom bénéficie d’un énorme succès au Japon et d’une grande popularité chez ceux qui lisent du scantrad (de séries non licenciées ici, soyons sérieux 😝). Vu la cinquantaine de tomes parus, aucun éditeur en place ne voulait s’y risquer. Pourtant Meian, tout jeune éditeur, a pris le pari. Et plus surprenant Meian s’est associé à Kingudamu.net, (la communauté qui traduit et publie gratuitement Kingdom via leur site) pour promouvoir et lancer le titre ici ! Avec un rythme ambitieux de parution avec en moyenne un tome tous les 2 mois, Meian mise clairement beaucoup sur ce titre.

Avec une offre d’abonnement (en plus des circuits de distributions habituels) permettant de recevoir directement chez soi, 4 tomes et deux ex-libris environs tous les 2 mois. Et on peut souscrire à cet abonnement quand on veut.

abo-kingdom-3

Passons au manga maintenant ;

Déjà clarifions un point : Est-ce que la hype et tous les superlatifs autour de ce titre sont justifiés ? La réponse est claire et nette : OUI !

Ultra prenant, ultra addictif avec un rythme soutenu et des personnages badass et haut en couleurs, Kingdom rassemble tous les ingrédients d’un grand titre !

La meilleure preuve c’est que je me suis enchainé les 10 premiers tomes du coffret en même pas une journée (alors que je n’avais même pas prévu de faire ça ^^) tellement je pouvais pas lâcher ma lecture.

Alors oui, Kingdom propose un pitch assez classique : deux orphelins qui aspirent à devenir de grands Généraux alors que rien ne les y prédestine. Et pourtant, la suite se montre beaucoup plus surprenante et originale. En partant d’un pitch plutôt basique, Yasuhisa Hara livre un récit de type shonen, riche en rebondissements, sur fond historique et qui va rapidement trouver son style grâce notamment à un contexte politique assez complexe et très dense totalement lié à la trame du manga. L’intensité monte tome après tome, alternant combats épiques, jeux et malversations politiques, stratégie, le tout saupoudré de ce qu’il faut d’humour pour rendre le récit fluide et accrocheur. Les batailles sont pleines de tensions et de suspense, violentes et crues, de vraies stratégies sont mises en place et on est complètement immergé dans le récit. De plus l’auteur arrive à rendre le tout crédible à grands renforts de petites notes explicatives et de clefs de compréhension…

Et comme j’ai dit plus haut, dans Kingdom y’a tout ce qui fait un grand titre ! Originalité, action, une intrigue extrêmement bien ficelée, rebondissements, humour et une galerie de personnages qu’on va surkiffer ou au contraire adorer détester. Le tout au service d’une fresque historique sur comment la chine a été unifié. Car après tout l’histoire avec un grand H est surement le meilleur des scénarios^^

Et malgré tout ça, en dix tomes nous avons à peine effleurer la trame principale du récit, ce qui laisse augurer que du très bon pour la suite. Car paradoxalement a toute cette action, l’avancée du fil rouge dans Kingdom est très lente et l’auteur prend tout son temps pour tout mettre en place. Ce qui une fois lancé dans l’action pure est plutôt très efficace car on ne perd pas de temps en digressions diverses pour contextualiser.

Kingdom.

Certains diront que le dessin est un peu grossier (surtout dans les 3-4 premiers tomes) mais le style de Yasuhisa Hara colle parfaitement avec son propos : un dessin expressif et dynamique -qui matche particulièrement dans les scènes d’actions- et une narration nerveuse et efficace.

Niveau édition, malgré que ce soit un tout nouvel éditeur, Meian livre du très bon boulot. Papier et impression correcte et jaquette de haute qualité avec lettres d’or en relief. Mention spéciale pour le 1er coffret qui regroupe les 10 premiers tomes en plus de nombreux bonus. J’ai juste quelque réserve sur la traduction qui me rappelle par moment des scantrads avec notamment l’utilisation de suffixe japonais (San-Chan), un comble pour un manga qui se passe en Chine ^^

En résumé : Kingdom, est bien parti -avec raison- pour s’imposer comme une référence du genre, passez pas a coté vous le regretteriez ^^

9 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s