Chronique Express : Mission : Yozakura Family T.1

Un des derniers hits du Jump débarque chez Kana. J’aime les shōnen, j’aime les trucs d’espions, j’aime les trucs marrants. Il parait que c’est les trois, voyons voir…

Ca raconte quoi ?

Afin de protéger Mutsumi et de découvrir la véritable raison de la mort de ses parents, Taiyo Asano va devoir devenir membre de la famille Yozakura, une famille d’espions de haut vol ! Plus facile à dire qu’à faire avec les membres de cette famille légèrement barjos. Sans compter que le frère aîné, terriblement possessif en ce qui concerne sa sœur Mustumi, va voir rouge à l’arrivée du jeune garçon…

Taiyo parviendra t-il à survivre à ce quotidien plein de dangers pour, cette fois, réussir à protéger ceux qui lui sont chers ?

Verdict :

Mission : Yozakura Family est un des derniers hits du Jump écrit et dessiné par Gondaira Hitsuji. Prépublié au Japon depuis le on peut dire que la série a son petit succès et était attendue par beaucoup par ici.

Bref,

Comme tous les premiers tomes c’est avant tout un tome introductif. On nous présente les différents protagonistes, les lieux et les enjeux. Et tout ça est parfaitement fait en deux chapitres. Et disons-le de suite Taiyo a mis les pieds dans une famille de taré !

Car la famille Yozakura est une des plus célèbres familles du milieu des espions (tueurs et autres) et ils sont pas mal à vouloir se débarrasser de cette famille. Comme en plus Mutsumi est la 10e chef de cette famille, y’a un paquet de gens qui veulent sa peau. Taiyo va rapidement devoir apprendre certaines techniques pour la protéger. Et l’entraînement façon Yozakura c’est quelque chose car toute la maison familiale est truffée de pièges et autres joyeusetés qui vont mettre le garçon à rude épreuve. Par exemple, pour aller aux toilettes il suffit de craquer un code et de crocheter la serrure, tout ça en moins d’une minute. Sans compter les trappes qui s’ouvrent sous vos pieds, les infra-rouges qui déclenchent des pièges et autres joyeusetés.

Ce qui donne lieu à pas mal de situations plutôt amusantes car évidemment Taiyo est absolument pas préparé… Ni à cet entraînement, ni à ce qui va suivre.

Dans ce premier tome on nous présente les enjeux mais aussi la famille Yozakura. Et on peut dire que de ce qu’on en découvre, les personnages sont haut-en-couleurs. Entre le grand frère possessif et jaloux, la sœur qui ressemble à une lolita mais maîtrise les arts martiaux et possède une force herculéenne, l’autre frère qui se planque derrière un seau, on peut dire que l’auteur se fait plaisir niveau personnage. Même si on n’a fait que les effleurer dans ce premier tome, on sent qu’ils en ont sous le pied niveau action ET rigolade. Si on a lu Hunter X Hunter, un parallèle entre la famille Yozakura et la famille Zoldik est facile à faire. Des familles surpuissantes, connues et respectées dans leur milieu mais complètement tarées…

 

Pourtant, on sent que la série peut être plus qu’un titre loufoque et marrant. En effet Taiyo semble avoir des dispositions pour l’espionnage et je subodore que la mort de ses parents ne soit pas si accidentelle que ça et que le gars soit pas si « normal » qu’il n’y parait…

Pour le reste ça va vite, c’est rythmé et ça enchaîne, j’ai pas vu filer ce premier tome et j’ai pas boudé mon plaisir lors de ma lecture. C’est du bon gros shōnen et ça fait parfaitement le job !

Niveau dessins, c’est clair, fin et aéré. Le découpage et fluide et dynamique, ça colle parfaitement au propos. Les personnages sont bien définis et clairement identifiables. Pour les scènes d’actions c’est la même, c’est lisible et clairement compréhensible sans devoir passer 10 minutes a comprendre ce qui se passe. Comme souvent, de petits bonus prennent places entre les chapitres, bonus plutôt drôle et qui distillent des infos sur l’univers de la série.

Le titre a un petit goût d’Assassination Classroom par son coté loufoque et décalé mais aussi car il nous présente l’espionnage (et le meurtre) comme une activité « normale ». En ce sens, Kana n’a pas tort de présenter la série en disant :« Après la classe d’assassins, la famille d’espions » car dur-dur de pas faire un parallèle entre les deux titres. Et comme j’ai beaucoup aimé Assassination Classroom et que Yozokura Family semble être coulé dans le même moule, ça me semble bien parti pour être une bonne petite série pleine d’action, de loufoquerie et de rigolade avec ce qu’il faut d’intrigue et de mystère pour lier efficacement le tout.

En tous cas, le titre éveille clairement ma curiosité et je serais là pour le tome 2.

 

Le trailer :

Découvrez un extrait du premier tome >>> Kana.fr

 

10 commentaires

  1. Je l’ai demandé en SP et si je le reçoit je pourrais faire des jaloux avec le kit presse qui apparemment est travaillé, mais je garde quelques craintes, notamment quand on dit que c’est un héritier spirituel de Assassination Classroom qui m’a profondément ennuyé sur 3 tomes…
    Je reste curieux et une grosse victime de la « Jump hype » qui veut qu’à partir du moment où c’est dans le Jump on en parle tout le temps sur les réseaux avec du GOAT par-ci, Masterclass par-là.
    Je reste curieux quand même, une bonne surprise peut toujours arriver, même pour un mec sans humour.

    J'aime

    1. Et revendre le Kit a Majolou ^^

      Si t’as pas aimé AC je pense pas que tu accroche a YF par contre.

      Grosse hype du jump c’est surtout lié au fait que la plupart des teams de scan mise beaucoup sur les titres du Jump et donc ça les fait connaitre et leur donne une réputation rapide. Réelle je sais pas mais ça leur donne une réputation.

      J'aime

      1. On verra du coup si j’accroche ou pas.

        En effet, les team de scantrad semblent se jeter dessus mais j’ai aussi le sentiment que l’attente est là rien que parce que c’est le Jump. Quand je vois tous ceux qui demandaient à corps et à cri Time Parzdoxe Ghostwriter alors qu’au final c’est juste un titre annulé tellement vite qu’il tient pas debout plus de la moitié de son histoire, je me dis que ça doit être le côté Jump qui fait que.
        C’est un exemple mais des séries nazes très demandées, ça manque pas dans le Jump j’ai l’impression.

        J'aime

      2. Clairement le Jump bénéficie d’une « aura » que les autres n’ont pas. Et certains pensent en effet que Jump = qualité. Alors que des séries moyennes y’en a eu un paquet dans le Jump…

        Y’a aussi des titres qui avaient un excellent potentiel qui ont été sacrifiés sur l’autel des sondages de popularité du Jump. Bref, le système éditorial japonais…

        J'aime

  2. Je n’avais pas gardé ce titre dans ma shortlist de l’année mais ton retour me donne en vie de m’y intéresser un peu plus tard je pense. Ça me laissera l’occasion d’avoir des retours sur plus de volumes aussi !

    J'aime

  3. J’ai pas était très convaincu par l’extrait disponible par kana (même si je reconnais que le titre à des qualités). Mais si tu me dit que le titre se rapproche d’un Assassination Classroom, je vais peut-être essayer les 2-3 premiers tome pour voir si j’arrive à accrocher

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s