Chronique express : Cautious Hero T. 1-2

Et hop, un Isekai de plus ! Ce genre envahi les étals de nos libraires depuis quelques temps et celui-là nous parle d’un héros ultra prudent…

Ca raconte quoi?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 9782818978368.jpg

Un héros surpuissant… mais bien trop prudent !

La déesse Ristarte a reçu l’ordre de sauver Geaburande, un monde dont la difficulté de sauvetage est particulièrement élevée. Par chance, elle tombe sur le dossier de Seiya Ryûgûin, un héros hyper qualifié qu’elle décide d’invoquer aussitôt ! Alors qu’elle s’attend à une aventure bien tranquille, elle découvre vite que Seiya fait systématiquement preuve d’une prudence maladive, à un point qu’elle n’imagine pas ! Les nerfs de Ristarte vont être mis à rude épreuve pour convaincre son héros trop prudent d’utiliser ses talents !

Verdict :

Je vais être cash, si vous vous attendez a un truc original vous allez être déçu !

Car si on a lu One Punch Man et quand on analyse froidement Cautious Hero, on peut le résumer en un isekai sauce One Punch-Man. Même plutôt en un remake de OPM sauce Isekai/JDR.

Je m’explique ; Comme Saitama, le héros a dès le départ de l’histoire, des stats over-cheatés (et c’est même pour ça qu’il est choisi) mais en plus il arrive a les gonfler encore plus et très rapidement. Mais le gars est ultra prudent, et ne fais rien sans s’être minutieusement préparé, physiquement comme matériellement.

Ce qui donne évidemment lieu a des situations loufoques et drôles en total décalage avec la quête du héros un peu comme dans OPM. Et c’est pas tout ;

Comme dans OPM, l’humour occupe une place importante dans le récit et comme dans OPM, l’auteur ne lésine pas sur les combats pour pimenter tout ça. D’ailleurs comme dans OPM, certains sont très vite expédiés, vu le héros. Comme dans OPM, on a droit a un héros, lunatique, qui n’en fait qu’à sa tête et de prime-abord égoïste, bref en total décalage avec son rôle. Comme dans OPM, les autres doivent composer avec le Héros qui comme dans OPM fini par tout régler tout seul. Si Saitama le fait d’un coup de poing, ici Seiya le fait grâce à une préparation minutieuse. Comme dans OPM c’est servi par un dessin vraiment pas dégueulasse avec ce qu’il faut de fan-service et de double pages.

Et comme dans OPM, ça fonctionne, si évidemment on accroche à ce genre de récit.

Hormis ça, le truc est emballé dans un univers dark-fantasy teinté de jeu de rôle à la Dragon Quest, avec les stats des personnages, les équipements, les slimes, les compagnons du héros etc. Enfin, une parodie de tout ça, un peu comme OPM est une parodie des histoires de Super-Héros.

Mais si on fait abstraction de tout ça ou qu’on aime ça ou simplement qu’on l’accepte, et bien ca se lit très bien, c’est efficace, rythmé et ça fait très bien le job. Car quand on a lu OPM, dur-dur de ne pas voir les parallèles entre les 2 titres, tellement ils sont flagrants et simples. Tellement que c’est surement une volonté de l’auteur, je vois que ça… Car même pour du Isekai aux schémas ultra codifiés, on est balancé direct dans le récit, un flashback de 6 cases nous pose la trame globale; le monde a sauver et la déesse Ristarte (ouais comme le restart d’un JV ^^)  et puis on est plongé direct dans le vif du sujet avec la présentation de Seiya et de Ristarte qui essaye péniblement de lui faire comprendre et surtout accepter son rôle…

Et quand on le prend comme une parodie de tout ça, et bien ça marche pas mal faut avouer…

Niveau édition, du travail soigné par Doki-Doki, avec la petite page couleur qui va bien en ouverture de tome, un dessin sur le livre et même une mini nouvelle au verso la jaquette flottante qui raconte ou développe des éléments passés sous silence ou survolés. Impression nette et sans bavures comme d’hab.

En conclusion, un isekai de plus qui ne révolutionne rien en parodiant et OPM et les JDR mais qui fait plutôt efficacement le job.

Pas sûr que ça suffise par contre, même si un Anime (dispo sur Wakanim) existe et pourrais éventuellement booster le titre…

6 commentaires

  1. une parodie de OPM qui est lui même une parodie des shonen de héros?
    A force de faire des parodies de parodies on va finir de tourner en rond.

    Enfin, a priori, ce titre ne me semble pas très engageant j’avoue.
    OPM déjà je ne le consomme que à petite dose

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s