Chronique Express : Atrail

Début 2019 Doki-Doki sortait le premier tome de Atrail. Scénarisé par Gorô Taniguchi, (auteur/réalisateur de Code Geass) ,dessiné par Akihiko Higuchi et complet en 6 tomes. Atrail sent bon ^^

Ça raconte quoi ?9782818966099

Comment reprendre une vie normale après l’apocalypse ?

Une mère aimante, des camarades sympas, des journées bien planifiées… Tel était le quotidien d’Iori Shijima, un lycéen ordinaire qui n’aspirait qu’à une vie normale. Mais c’était sans compter sur l’apparition soudaine dans le ciel de « l’Atrail », un mystérieux objet cubique qui viendra bouleverser son univers jusque-là sans turbulences. Pris dans une tempête de révélations sur sa personne, Iori va devoir faire face à des défis qui le dépassent et sauver le destin de l’humanité…

Verdict

Le point de départ du récit semble on ne peut plus normal :

Un adolescent classique -Iori Shijima- qui oscille entre sa mère, les études, ses amis etc. Bref un ado basique qui trace sa route en évitant surtout de faire des vagues. Il a tout réglé, planifié, ordonné pour créer une routine claire, linéaire et surtout sans surprise… Mais si cette vie calée sur des rails n’était en fait qu’une illusion, un peu comme dans le film The Truman Show ?

Car l’apparition d’étranges machines dans le ciel  et surtout d’un cube géant va rapidement tout changer ! Surtout s’il se retrouve la cible de tous, qui semble parfaitement le connaitre et savoir ce qu’il se passe… Si en plus il apprend qu’il est détenteur d’un certain pouvoir et qu’il serait le seul a pouvoir communiquer avec le cube, clairement que son quotidien tranquille va être bouleversé…

Atrail

Après cette mise en place -premier tome oblige- on rentre dans un récit étrange et surtout intriguant. La mise en place des éléments est bien pensé, juste ce qu’il faut pour susciter et captiver le lecteur. En plus c’est malin et plutôt bien foutu (malgré quelques couacs narratifs). On rentre rapidement dans le cœur du récit car ça va vite et on se plait a suivre les péripéties de cet « ado normal » qui devient une espèce de sauveur pour l’humanité suite à l’apparition du cube… Surtout si le sauveur en question s’en fout et n’aspire qu’a retrouver sa petite vie tranquille malgré la menace qui plane sur l’humanité 😀

Ce qui donne un subtil mélange de science-fiction/anticipation teinté de scènes de vie quotidiennes (vu que le gars veut absolument reprendre sa vie normale) saupoudré de ce qu’il faut d’humour, le tout servi par un dessin classique mais efficace et une narration fluide.

Niveau édition, comme souvent, un très bon taf de la part de Doki-Doki: Papier agréable, jolie jaquette, 4 pages couleurs en ouverture de tome et traduction très fluide…

En résumé: Une chouette et intrigante découverte, et le complet en 6 tomes me convainc de poursuivre.

Découvrez les premières pages sur le site de Doki-Doki : https://www.doki-doki.fr/

A suivre…

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s