Vagabond explore le catalogue Kana : 25 histoires d’un monde en 4 dimensions

Nouvelle incursion dans le catalogue Kana avec un recueil d’histoires courtes signées par un des mes auteurs fétiches: Leiji Matsumoto  !

Ca raconte quoi ?

Comme le titre le laisse facilement deviner, il s’agit  de 25 histoires courtes, écrites et dessinées par Leiji Matsumoto et compilées en un recueil ^^

25-histoires-dun-monde-en-4-dimensions-270x409

Verdict :

Le Leijiverse* on adore ou on s’en fout (car on ne peut le détester^^), moi j’adore ! Alors quand une publication du Maitre pointe le bout de son nez évidemment je fonce !

Alors, commençons par un peu de blabla pour situer le truc…

Peu le savent mais avant de créer un des héros les plus badass et charismatique du manga (Albator/Harlock), Leiji Matsumoto officiait dans le shojo manga. Au début de sa carrière, dans les années 60, il ravit le public féminin avec ses récits doux et mélancoliques. Ce n’est qu’avec Sexaroid -en 1968- que Matsumoto passe au shonen manga.

Les histoires de ce recueil date de cette période charnière ou Matsumoto bascule dans le shonen. Après seulement viendront les œuvres désormais cultes ; Albator et Galaxy Express 999 pour n’en citer que 2. Et pourtant on y retrouve déjà tout ce qui fera « la patte » Matsumoto ainsi que les thèmes chers à l’auteur : l’amitié, le respect de l’autre, les failles de l’être humain, la dureté de la vie, la défense de l’environnement…

Comme c’est un recueil d’histoires courtes réalisées a différents moments, y’a à boire et à manger comme on dit. On y retrouve donc différents genres, comme la science-fiction (logique^^) mais aussi du western ou du récit de guerre. Et bizarrement, des insectes qui squattent la plupart des histoires… Pourtant, quelque soit la toile de fond ou les protagonistes des récits, les histoires contenues dans ce recueil feront écho chez tout le monde, car les thèmes abordés y sont universels. Et Matsumoto arrive à créer une atmosphère unique -parfois en moins d’une dizaine de pages- mais surtout à susciter un vrai questionnement chez le lecteur. Le tout sans devenir bêtement moralisateur…

25-histoires-d_un-monde-en-4-dimensions

Niveau dessin, on retrouve aussi tout ce qui fera le succès des séries du Leijiverse, comme ses héroïnes longilignes à l’extravagante chevelure, les double-pages qui ressemblent plus a de petits tableaux qu’a des pages de manga, en contraste avec des planches très dépouillés, les grands aplats de noir et même les cadrans ^^

Niveau édition, comme toujours Kana fait bien les choses avec une édition plus que correcte mais surtout une intéressante préface et postface !

Voilà un manga à recommander aux fans du Maitre mais aussi (et surtout) à tous ceux désirant découvrir de petites histoires universelles, profondes, empreinte d’un brin de mélancolie…

  • *Leijiverse: Terme utilisé pour illustrer l’Univers créer et mis en place par Leiji Matsumoto et la continuité/parallèle entre les différentes œuvres du Maitre.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s