Magical Girl Boy

Une fois n’est pas coutume, je vous partage une chronique qui n’est pas écrite par moi, mais par mon pote Kyle… Si aujourd’hui ce blog existe c’est sûrement un peu grâce à lui. C’est en lisant ses  billets que j’ai réalisé qu’on pouvait être marrant et décalé tout en rédigeant un chouette billet… Place à ses oeuvres (qui je l’espère le remotiveront a écrire ^^)

Préambule : Le texte (et les images) est un copié/collé de son billet sur le (désormais mort) blog Belgotaku . Avec l’anime qui se prépare l’occaze était trop belle de dépoussiérer son billet ^^

Il est l’heure de reprendre le clavier les amis ! Tout ça sonne comme un réveil qui sortirait de sa léthargie le ronflex qu’était devenu notre blog.
Plus de Vagabond qui a pris son indépendance après avoir vidé notre caisse (qui était déjà bien maigre), on retrouve désormais Kyle hyde, délinquant et membre au nombre impressionnant de méfaits sur BGO, à la rédaction (et faudra s’y faire, je crois, peut-être…).
BREF ! On relance le tout avec Magical girl ☆ boy, une excellente surprise de chez Akata et de sa collection WTF ! Malgré notre pauvreté, c’est avec une tornade de paillettes, de rose et de dentelles qu’on vous relance dans la lecture de nos articles ! À très bientôt les zamours. ❤

5TBDaqI.jpga1Kpzak.jpg

Synopsis

Tout le monde a rêvé d’être une magical girl ! Ne le cachez pas !
Garçon comme fille, on rêve d’avoir un uniforme clinquant, un sceptre magique, une mascotte mignonne et surtout, le besoin de protéger celui qu’on aime des forces du mal.
C’est un peu près tout ça que va vivre la jeune Saki Uno qui, du jour au lendemain, rencontrera un yakuza lui proposant de devenir une magical girl. Sauf qu’en réalité, lorsque son pouvoir s’éveille elle devient un gars. Elle ne possède pas vraiment de pouvoir et sa mascotte est un hybride entre le corps d’un ourson et la tête peu rassurante d’un yakuza.

Elle aura néanmoins l’occasion de défendre le garçon qu’elle aime ! Malheureusement lui aussi est naze. Bref, une nouvelle aventure de magical girl !

Fiche technique

Titre original : Mahou Shoujo Ore
Auteur : Mokon Icchokusen
Année de publication : 2012 (Japon) – 2017 (France/Belgique)
Éditeurs : Fusion Product (Japon) – Akata WTF (France)
Nombre de tomes : 2 (Japon) – 2 (France) [Fini]

Commentaire

Vous connaissez ceci ? Cette impression d’atteindre un nouveau niveau d’éveil ? Bouddha l’a atteint à travers une longue vie de méditation. Et Jésus, par son empathie et la douleur sur la croix. Vous, vous allez le vivre via Magical girl ☆ boy. Autant dire que c’est une façon rapide et moins pénible de vous détacher du monde matériel et superficiel capitaliste qui nous entoure ! Rah fichtre, je m’emballe encore à faire des comparaisons douteuses et évasives…

Pour revenir à magical girl boy, c’est un véritable hommage à ces nombreuses filles qui se sont dressées face aux ténèbres, sans pudeur et avec la force de l’amour. Sauf que le tout est tourné à la dérision dans un univers complétement cliché et assumé. On ne va pas établir la longue liste des clins d’œil, de la fille qui rêve de devenir une idole amoureuse du frère de sa meilleure amie et de la menace invisible. Le véritable hommage via cette lecture est dédié à l’humour et au divertissement ! Et c’est là que toi, gentil lecteur, tu rentres en jeu. Difficile de ne pas saisir l’univers tellement il est simple, mais il possède un charme rocambolesque. Son histoire ? À quoi bon en avoir, tant qu’on a des personnages bétonnés et des situations tournées en ridicule. Ces pages sont comme un livreur de bonheur et apportent à son lecteur le rêve d’un monde sans pleurs (check mon flow lvl high).

8xUSrwq.jpg
C’est très viril, mais ça reste accessible aux femmes.

Le dessin et le découpage des pages sont relativement classiques, mais arrivent à endosser le style froufrous et paillettes à merveille. On reste bouche bée quand notre héroïne se transforme en gars musclé affublé d’une jupe, décolleté et sceptre à la main (précisons qu’il a bien une culotte… je vous voyais déjà venir bande de petits pervers). Le chara-design supporte parfaitement l’aspect frais de l’univers et apporte cette fraicheur nécessaire à son récit. C’est vraiment agréable de suivre cette aventure quand le dessin se veut léger et sans prise de tête. Mention spéciale pour les couvertures dignes de ces vieux stickers brillants de Panini ! Rien que cela mérite un bon 9/10 pour l’investissement de l’éditeur qui veut vraiment offrir autre chose à son public francophone (c’est vous les francophones, au cas où).

À travers cette critique très modeste, je voulais vous faire comprendre une chose : Magical girl ☆ boy, c’est un excellent titre sans prise de tête, amusant et bien fichu. Il se termine en seulement 2 tomes et quand on finit l’aventure, on a la sensation d’avoir passé un bon moment. Il nous reste l’envie d’y retourner plus tard pour revivre les gags what the fuck de l’univers.

Pour moi, son défaut réside dans sa toute dernière partie, qui est assez expéditive et le potentiel est limite survolé. Mais ça serait une erreur que de rester bloqué sur ce dernier point.

Avec ses personnages attachants, l’humour et le ton de l’univers, magical girl ☆ boy s’impose comme un titre que l’on conseille à un(e) ami(e) qui veut se changer l’esprit ! (sauf qu’en fait, quand on y repensera, on le relira pour le plaisir avant toute chose)0

LUF9sqM.jpg
Ça c’est toi après la lecture.
(t’es le perso de gauche ou de droite, comme dans la politique)

Alors si toi aussi, tu veux que Kyle re-rédige des billets, laches des likes et des coms, ça le remotiveras peut être…

 

 

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s