Fate/Zero [Manga]

Annoncé en grande pompe lors de sa sortie par Ototo et attendu de pied ferme par (notamment) les fans de la licence Fate, voici donc Fate/Zero, le préquel.
Allons de ce pas, voir ce que nous réserve ce titre.

Synopsis

gallery_474_9_41250.jpg

NB: Fate/Zero est un préquel à Fate Stay Night; l’histoire se déroule 10 ans avant les événements relatés dans le manga, le light-novel ou le jeux vidéo.

Il y a de cela deux cents ans, trois familles ont décidé d’unir leurs pouvoirs pour atteindre leur but: L’autre coté du monde.

Les familles Einzbern, Makiri et Tôsaka unirent donc leurs forces, leurs pouvoirs et leurs connaissances pour recréer le Saint Graal et fabriquer le « Récipient ultime ».
Hélas tout ultime qu’il est le récipient ne peut réaliser le vœu que d’un seul être humain et donc d’une seule famille…

La collaboration entre les différentes familles tourne alors court et se transforme alors en conflit violent et sanglant.
Après trois défaites consécutives dans sa conquête du Saint Graal, lors des précédentes Guerres Saintes, la famille Einzbern est bien décidée à vaincre lors de cette 4ème Guerre qui se prépare.
Quitte à engager Emiya Kiritsugu, plus connu sous le nom du « Tueur de Mages », et de lui confier une relique sacrée qui lui permettra d’invoquer le plus puissant des Servants parmi les Esprits héroïques : Saber.

Mais si Kiritsugu peut invoquer Saber, il reste encore 6 autres Maitres ayant chacun reçu un pouvoir similaire leur permettant à eux aussi d’invoquer un servant…
Et apparemment tous ont le même objectif !

Sept Maîtres, sept Servants, tout se met doucement en place pour que la 4ème guerre commence…

Verdict:

Premières impressions avec l’objet en main; Ototo a soigné la présentation !
Jolies couvertures avec impression du titre en relief et vernis sélectif, papier de qualité et pages couleurs.
En un mot : Attrayant !

Passons au contenu de la chose:
Le ton est rapidement donné, le 1er chapitre est vraiment une mise à plat totale de l’univers dans lequel on s’apprête à plonger: personnages, forces en présence, mise en place de l’univers, du background du monde où se déroule « Fate »… Bref pas besoin d’avoir lu ou vu quoique ce sit de Fate pour comprendre. Car le tout est clairement et longuement expliqué, cette profusion de texte risque d’ailleurs d’en rebuter plus d’un, surtout en début de tome…
Mais ils auraient tort !Cette longue introduction une fois « digérée » permet une immersion quasi totale dans l’univers et l’intrigue mise en place ici. Elle permet aussi a l’histoire d’avancer sans être entrecoupées de flottements explicatifs.
L’intrigue ou plutôt la mise en place de celle-ci (on en est qu’au début) est donc plutôt fluide et avance bien, néanmoins certaines questions restent en suspens et les auteurs prennent soin d’entretenir certains mystères.Quiconque ayant une relative connaissance ou de l’intérêt pour l’histoire (avec un grand H), les mythes et légendes européennes seront content, en effet rien que dans le premier tome on fait mention d’ Arthur et ses Chevaliers ou encore Alexandre le Grand pour ne citer qu’eux.
Le mélange des différents mythes et croyances teintés d’un peu de Christianisme sur fond vaguement historique est plutôt réussi sans être omniprésent, ce « melting-pot » de différents thèmes sert de toile de fond à l’intrigue et ça colle plutôt bien !
En gros de quoi titiller encore plus ma curiosité…

gallery_474_9_73124.jpg

L’histoire est bien racontée et posée, les personnages et l’intrigue bien amenés ce qui laisse une grande fluidité à la narration. La pallette de personnages est riche et plus que variés car le nombre de protagonistes mis en place est assez conséquent ^^

Malgré un contenu que je qualifie volontiers de « mature » (on est très loin des histoires peuplées d’ados…) ou le développement de l’intrigue se mélange avec de l’action badass et des rebondissements, le tout saupoudré de juste ce qu’il faut de « gore »,  les notes d’humours et les passages décalés sont bien présents et permettent notamment d’alléger certains passages « plus lourd ».
Un compromis judicieux et très bien exécuté.

Le dessin est quant à lui clair et fluide et colle parfaitement à l’univers et au thèmes abordées ici et l’ensemble est dynamique et plutôt est bien gérée et s’adapte aux différentes situations abordées.
Petit bémol (tout ne peut pas être rose) certains combats sont un peu « fouillis » et difficiles à déchiffrer. Cela peut s’expliquer notamment par les caractéristiques des différents pouvoirs des Servants (leurs Nobles Phantasmes).
Par exemple; le Noble Phantasme de Saber est une épée « transparente » (je vais pas spoiler, alors pas de détails^^) difficile donc de déchiffrer/comprendre certaines actions.

gallery_474_9_80717.jpg
Hormis ça (et c’est bien parce qu’il fallait trouver quelque chose), je n’ai pas boudé mon plaisir et ai vraiment apprécié Fate/Zéro, un titre qui tient vraiment la route et se tient de bout en bout…
Que ceux qui ne connaissent rien à l’univers Fate, que ces soit via les Manga, l’anime ou encore les Light Novel se rassurent, nul besoin de connaitre quoique ce soit pour apprécier Fate/Zero. Par contre pour les fans de la licence, ils sont ici en terrain connu et ne seront donc pas dépaysé et rapidement conquis.Pour moi, clairement une très bonne pioche pour Ototo, avec un titre qui se maintient tomes après tomes… La parution est un peu lente mais quand on aime on ne compte pas comme on dit^^ Sinon y’a un anime….

gallery_474_9_51215.jpg

 

 

4 commentaires

  1. J’ai déjà regardé la première moitié de l’anime et j’ai bien accroché, du coup je réfléchis à me prendre le manga mais je ne savais pas s’il était de la même qualité… D’après ce que tu en dis, on dirait bien que oui ^^ Tu as lu tous les tomes parus ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s