Gangsta (Manga de Kohske)

Cette fois je parlerai de Gangsta un seinen au ton mûr et adulte qui sent bon la testostérone et qui fait la part belle a de l’action bien musclée, des personnages badass et une intrigue bien tordue…

Ce billet est construit comme une « review » des 7 premiers tomes parus (en attendant le 8e), il est découpé par tomes… Si vous n’êtes pas à jour dans la série (honte à vous^^), il peut y avoir un peu de spoil léger, mais rien de dramatique… Si vous ne connaissez pas la série (honte à vous aussi ^^) pas de soucis par contre, je suis resté plutôt vague…

Synopsis éditeur

Ergastulum est un nid de crapules où s’affairent mafieux, criminels, policiers corrompus et prostituées. Nicolas Brown, mercenaire sourd, et Warwick Arcangelo, gigolo finaud, y œuvrent comme hommes à tout faire, acceptant des sales petits boulots pour le compte de divers clients. Lorsque leur route va croiser celle d’Alex, une belle prostituée, leurs habitudes vont peu à peu s’effriter et de douloureux souvenirs vont refaire surface…

Car en ce monde, il existe une race de surhommes appelés les indexés et Nic est l’un d’entre eux !

Verdict

9782723498784-gTome 1 & 2

L’objet se présente comme un manga Glénat collection Seinen « classique » (type Gunnm Last Order/Peacemaker) . Les couvertures sobres imprimées en mate rendent bien, le papier est agréable et l’impression nickel (pas de bavures ou de décalages). Sur son site Glénat nous vend le truc ; « Gangsta est aujourd’hui le titre phare du magazine @Bunch où sont publiés Btooom! et Woodstock. Porte drapeau de la nouvelle génération, ce manga est incontournable pour tout lecteur qui n’a pas froid aux yeux ! »

Voyons voir et passons à l’œuvre proprement dite ;

Le premier chapitre est comme souvent un chapitre de « présentation » (personnages/lieux/personnalités) dans lequel le ton est directement donné. On est face à un manga violent, cru et sombre !
Les protagonistes, Warwick et Nicolas, sont ce que nous appellerons des « rendeurs de services contre rétribution », services qui vont de la correction musclées aux meurtres…
L’un est borgne et a un caractère enjoué et expansif, l’autre est sourd et a quant à lui un caractère taciturne qui n’est pas dû qu’a son handicap.
Même si ce 1er chapitre est plutôt introductif, on apprend une chose ; même s’ils sont des meurtriers qui tuent sans sourciller, dans le fond c’est quand même des bons gars (j’avoue dis comme ça, c’est un peu cliché sur les bords, mais bon, passons….)

Les chapitres suivants deviennent directement plus intéressants (pas que le 1er ne le soit pas, hein !), on en apprend un peu plus sur nos deux héros…
Pas de révélations frontales, mais des éléments de réponses distillés avec soin, nous mettant en appétit pour découvrir le « pourquoi du comment ».
On en apprend aussi un peu plus sur le fonctionnement de Ergastulum, la ville corrompue ou se déroule l’action de Gangsta.

Car en effet, cette ville a l’air d’être une zone de non-droit, plus qu’autre chose, où même la police semble être à la botte des caïds mafieux, et n’hésite pas à faire appel à des tueurs pour régler certaines « affaires ».
Warwick et Nicolas en l’occurrence…

Gangsta-Manga (2)

Le dessin est clair et aéré, me faisant un peu penser aux dessins de Dogs, Bullet & Carnage, le découpage des planches est lui, dynamique et nerveux ce qui ne gâche rien !
Pas de « fausses notes » entre dessins et propos, l’un collant parfaitement avec l’autre.
Les scènes de combats, sont bien réalisées et prenantes, bien que ce ne soit pas le principal sujet dans cette histoire malgré son thème. Mais quand il y en a, ça envoie !

Les différents protagonistes croisés au fil du récit (secondaires voire tertiaires) sont une véritable galerie de personnages, allant de la prostituée, aux proxénètes violents en passant par la petite frappe ou la mère maquerelle… Par contre , du charisme au kilo, de la badasserie en veux tu en voilà, bref la blinde de persos classes…

Pour faire passer la pilule face à ces thèmes parfois souvent assez durs, il faut souligner que l’humour est omniprésent et distillé avec soin, un peu comme dans un City Hunter.
D’ailleurs Warwick est un sacré obsédé et ses autres activités en plus de celle de « rendeur de services » le prouvent ^^

Dans le 2e tome, la série continue son « petit bonhomme » de chemin et le fil rouge se pose doucement, de plus l’auteur distille avec soin des éléments de réponse…
Eléments de réponse, qui bien sûr (c’est toujours comme ça) soulève d’autre questions mais l’auteur alterne avec soin passage d’action et passage plus introductif. Les forces en présence dans la ville d’Ergastulum, commencent a être connue et on pénètre petit à petit le fonctionnement de cette ville.
Les personnages reste attachant et atypiques et on se plait à suivre leur pérégrinations…

Un tome 2 qui finit doucement de me convaincre (si ce n’était déjà fait) de poursuivre la série.

9782723498807-gTome 3

Si les 2 premiers tomes étaient plutôt une mise en bouche des différents lieux, situations, personnages et forces en place, des bases de l’intrigue en gros, (même si ce n’était pas que ça) ce 3eme tome est clairement plus introspectif et nous plonge dans le passé trouble de Warwick et Nicolas (facile au vu de la couverture^^) et nous apprend aussi les origines des crépusculaires et du système des indexés mais aussi l’origine de la ville d’Ergastulum (ville ou se déroule Gangsta)…

Cependant, il ne s’agit nullement d’un tome de flashbacks indigestes, en effet l’auteur prend le soin d’entrecouper subtilement les flashbacks, de retour dans le présent et distille avec soin des éléments sur l’intrigue en cours, à savoir le massacre des crépusculaires et les tensions entre les différentes familles mafieuses qui en résultent…

Si ce 3eme tome de Gangsta nous apporte pas mal de réponses, je pense que le 4eme tome apportera encore son lot de réponses et de précisions… Car oui, même si les 2 tiers du tomes sont quasi consacré à la rencontre de Warwick et Nicolas (et l’histoire des indexés en général), certaines questions restent encore en suspens, l’auteur manie avec brio le jeu du Questions-Réponses, et nous tenant en haleine, en alternant passages d’actions, passages comique, passages introspectifs… Bref j’attends le tome 4 de Gangsta de pied ferme !

9782344000731-gTome 4 & 5

Double ration car ces 4e et 5e tome sont centrés sur la chasse au indexés !

Si le tome 4 est un pur tome d’action qui met en place cette chasse,  le 5e tome est un tout petit peu moins axé sur l’action que le précédent mais il met en place de nombreux éléments promettant un approfondissement de l’intrigue. Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur les crépusculaires. Notamment sur leur « maladie ».
Le récit se détourne un peu des deux personnages principaux, ce qui nous permet d’en découvrir plus sur les autres clans mafieux -ou pas- qui règnent sur Ergastulum…

Pas mal de liens entre différents protagonistes sont dévoilés ce qui ne fait qu’épaissir l’intrigue…Et d’ailleurs ce 5e tome se lit d’une traite ! Sinon, l’ensemble est toujours aussi rythmé et décapant, Kohske (l’auteur) menant très bien sa série…

On referme ce 5e tome sur un gros-gros cliffhanger qui me fait attendre le tome 6 avec impatience^^

9782344004333-gTome 6

Dans ce sixième opus, on revient sur la guerre qui avait fait rage dans les tomes 4 & 5 et les conséquences qui en découlent pour chacun des camps impliqués. Alors en résumé; la guilde enterre ses morts après la bataille, Connie est toujours introuvable, Warwick est à l’hosto, Delico et Yang suivent la piste d’Erica et surtout, chacun prépare sa revanche…

Dans ce tome la narration est parfois un peu décousue: on passe d’une situation à une autre, d’un groupe de personnes à l’autre et vu le nombre de personnages impliqués (une belle brochette de tarés^^), dur-dur de toujours s’y retrouver :/ Et ça casse un peu le rythme…

Sinon l’auteur gère toujours aussi bien les passages sérieux ou graves (et il y en quelques uns) que les situations comiques en passant par les scènes d’actions. Le petit bonus qui m’a bien plu: la page d’explications sur les index (sisi la plaque que les indexés portent au cou) en fin de tome.

Sinon, un 6e tome pour moi un petit cran en-dessous des précédents (qui étaiements excellents) mais qui -je l’espère- ne me fera qu’apprécier encore plus le tome 7 (annoncé initialement pour mars 2015, puis novembre, pour finalement sortir en avril 2016 ^^).

9782344006528-gTome 7

Plus d’un an d’attente pour ce 7e tome de Gangsta !

Avant tout, petite piqure de rappel :

Y’a eu une espèce de guerre avec les indexés et en résumé, on ramasse ses morts, on essaye de comprendre, on reçoit un drôle de colis et (surtout) on prépare sa revanche… Allez, j’avoue, j’ai dû me replonger dans les tomes précédents car comme ça, à froid, j’étais un peu largué avec ce 7e tome.

Au programme,  pas mal d’action mais aussi pas mal de bla-bla pour la mise en place de la suite. L’action se situe du coté de Marco qui remet son costume d’exterminateur pour récupérer Connie gardée séquestrée par ses anciens potes…

Mais aussi avec Galahad (mais si, le grand type avec les dreadlocks^^) en prise avec le gamin du groupe d’exterminateur… Et sinon c’est le chaos en ville, la chasse aux crépusculaires est ouverte, conséquence directe de la guerre qui secoue Ergastulum. Et c’est avec un Warwick qui décide de prendre les choses en main (et de quelle manière !) qu’on referme ce tome… Le petit encart sur Marco en fin de tome est anecdotique mais néanmoins super sympa. ^^

En bref, comme ça après plus d’un an d’attente, le tome me parait un peu « plat » car il conclut une bonne partie des événements des tomes 5 & 6 et relance la suite de l’intrigue. Et puis je l’attendais tellement aussi ^^ Néanmoins, il est dans la continuité de la série et les trucs qui se mettent en place nous promettent du lourd pour la suite ! Le cocktail action, violence, intrigue et humour délivré par Koshke fonctionne toujours aussi bien…Du bon Gangsta quoi !

Seulement voilà, actuellement encore aucune news quant a une sortie du tome 8…Et c’est pas la faute à Glénat, pas de date de prévue au Japon non plus :/ En attendant je comble le manque avec le très bon spin-off / préquel, centré sur Marco Adriano : Gangsta Cursed

Gangsta-Manga (1)

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s