Chronique Express: Tales of the Wedding Rings

J’avais beaucoup apprécié Dusk Maiden of Amnesia, un petit seinen en 10 tomes parus aux éditions Kana. Quand j’ai appris que le duo d’auteur ressortais une série, j’étais forcément curieux^^

Que nous reserve ce premier tome ?

tales-wedding-ring-1-kanaSynopsis éditeur

Satou est projeté avec son amie d’enfance, Hime, dans un monde médiéval fantastique ! Hime est en réalité la princesse d’un royaume ! Alors que Sato tente de comprendre ce qui se passe, un monstre fait irruption et les attaque. Dans la panique, Satou se retrouve nez à nez avec le monstre… pour le sauver, Hime lui passe au doigt un anneau et l’embrasse. Satou prend en main une épée et parvient à abattre le monstre… En vérité, Satou vient d’endosser un lourd destin : sauver le monde où est née Hime. Mais pour cela il devra récupérer 4 autres anneaux afin de combattre et de vaincre le « Roi des Abysses ».

Verdict

Déjà, changement total de registre par rapport à la précédente série, ce seinen a comme un petit gout de shonen et c’est pas désagréable^^

Car le pitch de base est –avouons-le- ultra classique mais peut servir d’excellente base… Après tout : « c’est dans les vieux pot bla bla bla… »

Et un gars projeté dans un autre monde pour le sauver, c’est du déjà vu/lu, clairement. Mais ce que doit faire notre héros pour sauver le monde est directement moins commun : Séduire et épouser 5 jeunes femmes pour obtenir leur anneau et le pouvoir lié à celui-ci. Si en plus les jeunes femmes transmettent de la force via certains « actes de couple », on est vraiment loin des shonen du genre ^^

Ce 1er tome met efficacement en place les personnages et les enjeux du titre, tout en laissant présager du très bon (et du grivois^^) pour la suite… Au menu ; quiproquos amoureux et action, le tout sur un fond Heroic-Fantasy.

Niveau dessin, on est dans du très très beau, car en effet Maybe (le duo d’auteur) a un sacré coup de crayon et sait poser une ambiance. La narration est fluide et rythmée, le découpage l’est tout autant. Maybe a aussi un vrai talent pour le fan-service, sans pour autant verser (pour le moment) dans l’abus ou le purement gratuit. Et faut avouer que vu les enjeux du titre, le fan-service est limite obligatoire^^ Pourtant ce titre n’est pas destiné à un lectorat exclusivement masculin car notre héros est amoureux (et timide) ! Donc ça va être dur pour lui de séduire et épouser les autres jeunes femmes pour obtenir leur anneaux… Ce qui laisse présager pas mal de quiproquos et autres situations comiques….

weddingrings_7

Quant à l’édition, on est dans du Kana classique –donc bon- avec une belle impression et même une petite page couleurs en entrée de tome.

Pour le reste, l’avenir nous dira si le titre se maintient après ce très sympa premier tome…

A suivre donc

Le trailer

Publicités

2 commentaires

  1. J’avoue que ce titre me laisse patois: entre l’envie de suivre un titre d’un duo d’auteur dont ‘jai aimé la série précédente et le blocage de me dire « mouais, c’est une série jeu de drague un peu relou ».
    Je vais attendre ton avis sur la série une fois qu’elle sera plus avancée pour voir si je rattraperai mon retard sur al publication ou pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s