Vagabond explore le catalogue Kana : Nouveautés

Cette fois lors de « ma petite visite » du catalogue Kana, je me suis arrêté sur une caisse estampillé « Nouveautés 2016-2017». Et j’ai pioché librement des titres dans cette fameuse caisse^^ Je vous livre ici mon avis sur 4 titres sortis dernièrement chez Kana…

Je commence avec No Guns Life 1&2, Sk8r’s 1&2, Nuisible 1 et le 3e tome d’Albator

No Guns Life 1 & 2

Synopsis :

no-guns-life-t1-270x382

Jûzô Inui est un extend : on lui a implanté un revolver à la place de la tête. Depuis la grande guerre, il gagne sa vie dans cette ville grouillante d’autres extends, d’autres individus bénéficiant, comme lui, d’extensions mécaniques. Son business ? Résoudre des affaires dans lesquelles des extends sont impliqués. Un jour, Jûzô reçoit l’étrange visite d’un homme poursuivi par la police pour kidnapping. Il demande à Jûzô de protéger l’enfant qu’il a enlevé… !! Toutefois la gigantesque multinationale Beruhren va entrer dans le jeu… Jûzo est loin de se douter du guêpier dans lequel il vient de fourrer son nez !

Verdict :

Ce seinen paru dernièrement, sent bon la testostérone et l’action dès la couverture du premier tome !

Et à la lecture, on n’est pas déçu ! Bastons, action, intrigues, ce titre à comme un p’ti gout de films d’action des années 90. Et c’est pas dit péjorativement !

Juzô, le gars à tête de flingue est charismatique, pragmatique, fume abusivement, lâche des répliques qui tuent et comme tout bon héros de ce genre, s’en prend plein la gueule^^ Et comme toujours avec ce type de héros, malgré des dehors bourru, au fond c’est un bon gars qui se retrouve toujours au mauvais moment et au mauvais endroit.

Dit comme ça, on pourrait se dire que c’est du vu et revu…

Peut-être, mais ce genre de trame et de personnages fonctionnent nickel depuis des années et ce quel que soit le support ; Manga, Comics, Films, séries Etc. Le tout est de voir comment l’auteur joue avec ces ingrédients -certes ultra classique- et quel plat il va nous livrer. Et ici on a affaire à 2 très bons tomes qui introduisent une série qui promet d’être noire, violente juste comme il faut, prenantes et immersive grâce au fil rouge introduit et saupoudré d’une bonne dose d’humour. Un cocktail qui a maintes fois fait ses preuves…

Le dessin est très correct et sied parfaitement à l’univers mis en place. Et si vous pensiez qu’une tête de flingue ne pouvait pas être expressive, vous vous gourez, l’auteur arrive parfaitement à rendre son héros expressif… Pour découvrir ce tour de force, lisez (au moins) le tome 1, vous serez pas déçu :p En plus y’a un clear file offert chez les bons bouquiniste ou le site Kana.

ngl-banner.jpg

A suivre dans le tome 3

La bande-annonce


Sk8r’s 1 & 2

Synopsis :

sk8rs-t1-270x383

Akio a 10 ans quand il découvre celui qu’il baptise « l’homme volant » : un skater de génie virevoltant dans les airs dans des figures acrobatiques. Impressionné, Akio ne va cesser de se perfectionner sur son skate, la nuit.

À 16 ans, Akio est devenu un skater prodigieux mais qui cache son talent notamment à une mère trop protectrice. Il rêve en secret de participer à des tournois, mais pour cela, il devra se faire connaître, s’exposer au grand jour et donc… avouer sa passion à sa mère…

Verdict :

Un titre sur un thème qui sauf erreur de ma part n’a jamais été abordé en manga (pas paru chez nous en tout cas). Et faut avouer que cette (re)découverte du monde du skate est assez plaisante. Pour ceux qui se demandent l’origine de ce titre ; SK8R’S, les skateurs on depuis longtemps écrit SKATE, SK8. Huit se dit Eight en anglais (prononcer Ait) ça donne le son : SK, Eight (Skate). Skaters >>> SK8RS. Voilà pour le point explication ^^

On suit le parcours d’un jeune garçon, Akio, qui découvre le skate via un skater plus âgé… On suit ses premiers pas et sa découverte de l’objet. Puis on le retrouve après une ellipse, ou malgré sa localisation dans un bled perdu, il maitrise déjà plutôt bien sa planche et a acquis sa petite renommée grâce a des vidéos postés sur le net.

Certains diront que c’est dommage de ne pas l’avoir vu progresser pas à pas mais franchement je pense que le voir apprendre toutes les bases pas à pas aurait été long, indigeste et fastidieux. Et on peut très bien voir cet apprentissage par la suite sous forme de flashback court^^

Ce titre ne s’adresse pas qu’aux familiers du monde du skate. Tout est expliqué (généralement par les protagonistes du récit) et illustrés par de petits schémas. Ca ne ralenti pas le récit et permet une meilleure compréhension des figures/tricks réalisé. Mais alors, si on ne suit pas son apprentissage, ça raconte quoi ?

Comme j’ai dit plus haut Akio s’est déjà fait une petite réputation grâce a des vidéos de ses exploits postées sur le net. Ce qui va être dur pour lui c’est de jongler avec cette renommée naissante, les participations aux rencontres et aux compétitions et tout ce qui en découle, mais aussi les cours ET surtout sa famille qui ignore qu’il pratique le skate et qui de toute façon le lui a interdit…

Les tricks, les poses, les modules de skates sont fidèles à la réalité, ce qui peut signifier que soit l’auteur a été lui-même skater ou qu’il s’est documenté comme un ouf. Dans tous les cas le résultat est là ! Un titre frais et original par son thème à découvrir…

sk8bann.jpg

A suivre dans le tome 3

Le trailer


Nuisible 1

Synopsis :

nuisible-t1-270x383

Ryoichi Takasago est un lycéen ordinaire, sans problème particulier. Si ce n’est qu’il fait, depuis quelque temps, des rêves très étranges peuplés de morts, et d’une jeune fille qui, derrière une beauté irrésistible, cache un monstre cannibale. Un jour, une nouvelle élève arrive dans sa classe. Kikuko Munekata ressemble comme deux gouttes d’eau à la fille de ses cauchemars.
Au même moment, Tokyo est touchée par une canicule inhabituelle. Les insectes, des fourmis aux sauterelles, ont un comportement agressif et attaquent les animaux domestiques…

Verdict :

Là on met le pied dans un titre à l’ambiance sombre et vénéneuse…

Et grâce au « Un récit en 3 tomes » affiché sur le dos de ce premier tome on sait que ça ne va pas tourner en rond. Parce que j’aime bien de temps en temps lire un titre de ce genre -sombre, un peu épouvante/horreur et mystérieux- mais j’aime pas quand ça tire en longueur. Et 3 tomes ça me semble parfait !

Dans ce premier tome, on découvre les protagonistes principaux et la mystérieuse Kikuko Munekata (la fille sur la couverture).

Est-ce elle la cause du comportement agressif des insectes. Sa manière de régler les problèmes n’est-elle pas un peu expéditive et surtout d’où et pourquoi cette fixette sur Ryoichi Takasago.

En même temps pourquoi il rêve d’elle avant même de l’avoir rencontrée ? Et en plus ; Rêves ? Cauchemars plutôt !

En gros beaucoup de questions dans ce premier tome mais aussi une bonne mise en place qui donne envie d’en savoir plus. Notamment sur la relations entre les deux protagonistes principaux. Si en plus l’auteur glisse entre les lignes un subtil message sur la place de l’Homme et ses effets sur la planètes…

Nuisible.JPG

A suivre

La bande-annonce


Capitaine Albator Dimension Voyage 3

Synopsis :

capitaine-albator-dimension-voyage-t3-270x383

Afin d’enquêter sur la source d’un étrange phénomène, Albator et Tadashi Daiba se rendent sur Terre, dans les Bermudes, et pénètrent dans une mystérieuse pyramide sous-marine. Ils vont alors découvrir qu’une Sylvidre repose à l’intérieur de celle-ci.
Les Sylvidres seraient-elles déjà sur la Terre depuis la nuit des temps ? Cette fois, le combat entre Albator et les Sylvidres va enfin commencer pour de bon !

Verdict :

Ce sera court^^

Après 2 excellents premiers tomes, ce reboot supervisé par Leiji Matsumoto himself continue avec ce 3e tome de tenir toutes ses promesses.

L’univers de Matsumoto est respecté et l’intrigue suit toujours assez fidèlement la trame originale tout en fluidifiant le récit. Un très bon reboot pour ceux qui connaissent et un titre à découvrir au plus vite, si ce n’est déjà fait, pour ceux qui ne connaissent pas !

Pour plus de détails sur ce titre, je vous renvoie vers mon billet sur les 2 premiers tomes et la comparaison avec l’original : Capitaine Albator Dimension Voyage

albatorDV_header.png

Vivement le tome 4


J’ai encore quelques nouveautés issues de cette fameuse caisse sous le coude mais ce sera pour un prochain billet^^

Sources: Kana

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s