The Legend of Zelda : A Link to the Past [Manga]

Souvent les chroniques sont écrites pour vanter les mérites d’un titre… Mais des fois faut aussi savoir en faire pour dire à quel point on a été déçu…

Surtout quand comme moi on est fan de l’auteur et du sujet…

gallery_474_9_6743Synopsis éditeur

The Legend of Zelda : A Link to the Past – Classic Version est l’adaptation du jeu vidéo éponyme de Nintendo, mondialement connu, par l’artiste renommé Shotaro Ishinomori.

Ce manga culte, initialement publié dans un magazine de jeux vidéo américain, puis traduit en japonais pour les fans de l’auteur et du jeu est enfin disponible pour la France dans cette édition inédite. Alors plongez-vous dans la légende en lisant cette aventure exceptionnelle de Link !

Verdict

Œuvre de commande réalisé en 1992 pour un magazine de Jeux Vidéo Américain, Nintendo Power, ce Zelda sentait bon, vraiment bon !

Déjà l’auteur, Shotaro Ishinomori, connu pour des œuvres majeures comme Kamen Rider, Sabu & Ichi ou Cyborg 009 est loin d’être un manche et sait raconté une histoire et vu la relative qualité des autres adaptions de Zelda parues en manga, je me disais que ça ne pouvait pas être pire…

En plus la présentation de l’objet est plus qu’alléchante : Grand format, tout en couleur (colorisé par l’auteur), couverture cartonnée avec lettres dorées, marque page et jaquette en papier glacée, elle aussi recouverte de lettres d’or… On dirait presque un item du jeu ^^

Bref ça sentait bon…

Mais voilà, j’ai ouvert le livre et commencé ma lecture, et là, déception, pages après pages. Les dessins sont limite laids voire bâclés,(je reconnais à peine le trait d’Ishinomori) le scénario est plat, convenu et sans consistance…

Les rebondissements sont mous, le découpage bâclé et haché ce qui rend la lecture plus pénible que divertissante, et pour y avoir perdu  quelques heures (a peine :p), je reconnais à peine l’univers des jeux Zelda ! L’univers de la franchise qui est pourtant riche et qui sait créer son lot de suspense, de rebondissements et de moments épiques est à peine effleuré.

Comment Ishinomori a pu nous livrer une adaptation si décevante ?

gallery_474_9_181164

Le fait que ce soit une œuvre de commande pour les US ne justifie pas tout , même si dans la postface l’auteur nous parle de contraintes dû à la publication à l’étranger, comme des blagues refusées ou des divergences liées aux différence culturelles…

Mouais, il n’empêche qu’en tant que fan de Zelda et de l’auteur de cette adaptation je suis déçu !

Par contre, je dois avouer que le taf éditorial de Soleil Manga est impeccable! Grand format, tout en couleur sur un beau papier, couverture cartonnée et jaquette en papier glacée recouverte de lettres d’or. Mais hormis ça, pour le reste, il n’y a pas grand chose à sauver dans ce manga !

Histoire plate et prévisible, dessins pas terrible et colorisation un peu maladroite, bref rien à retenir dans ce The Legend of Zelda : A Link to the Past

Je le conseillerais ni à un fan de l’auteur ni à un fan de Zelda, tant ce one shot est dispensable !

En plus à +- 20€ l’objet, vous aurez sans doute comme moi, la désagréable impression de vous être fait enflé (et bien profond !)…Je comprend mieux , pourquoi il est vendu scellé sous blister, si j’avais pu le feuilleter, j’aurais sans doute réfléchi à deux fois avant de l’acheter.

Bref, venez pas dire que je vous l’avais pas dit^^

zelda-link-to-the-past-manga-ishinomori(2).jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s